TPN | ÉVÉNEMENTS
15340
page-template,page-template-blog-large-image-whole-post,page-template-blog-large-image-whole-post-php,page,page-id-15340,page-parent,bridge-core-1.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.0.7,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

ÉVÉNEMENTS

Tarif Unique 6 € Je réserve !

Atelier de création dirigé par Olivier Jeannelle, assisté de Karine Saux. 
Avec : Wendie Barrère, Emmanuel Cadenat, Sophie Cestac, Blandine Gasnier, Manon Gorra, Floriane Kidza, Marc Laporte, Romain Lavalette, Fabienne Meillan, Blanche Messerli, Christian Moutelière et Karine Saux.
« Le glas sonne dans un plein soleil aveuglant. Le rideau s’écarte sur le cortège funèbre du second mari enterré de Bernarda Alba, le père de quatre de ses filles.
Il n’y a que des femmes dans cette « casa », de tous âges. Un huis clos se déroule dans l’âpre atmosphère de la cours où, les femmes sont recluses et l’amour frappé d’interdit. Jalousie, hargne, désirs et passions s’exacerbent à mesure que plane l’ombre envahissante d’un homme, source de tous les fantasmes.
Pepe el Romano, telle est la bombe qui explose au milieu des rivalités, des frustrations et des perfidies …
L’ultime pièce de Lorca est aussi un pur chef-d’œuvre théâtral. Le poète devait mourir quelques mois après son écriture, exécuté par les franquistes, alors que le pays s’enfonçait, pour de longues années dans le mutisme et le silence. Ce même silence réclamé par Bernarda de la première à la dernière réplique de la pièce.
La chape qui s’abat sur « la casa » devient dès lors l’allégorie de tout un pays bâillonné. »
Cette œuvre majeure impressionne. On entre en elle comme dans certaines cathédrales ! On sent que chaque chose est à sa place et qu’il faut commencer par
respecter cet ordre agencé, se mettre au service de cette langue et du souffle chaud qui la sous-tend …
Aucun décalage n’est souhaitable, aucune échappatoire envisageable, aucune posture possible : il faut jouer la pièce. Il n’y a pas d’autre option.
C’est ce que nous avons tenté, y compris avec certains de nos camarades poilus … !

Tarif Unique 6 € Je réserve !
Cabaret l.
Une création du groupe Cabaret dirigée par Laurent Pérez et orchestrée par Philippe Gelda. Avec la complicité de Sylvie Maury.
Avec Camille Abraham, Michel Bichet, Fanny Bonardi, Ruben Miguel Carrillo, Patricia Delattre, Marie-Isabelle Fresse, Raphaël Gibert-Goux, Laure Hunot, Claudine Loget, Philippe Machabert et Aurélie Vadepied. Sous le regard bienveillant de Marie-Annick Faydi.

« Je la chante, et dès lors, miracle des voyelles,
Il semble que la Mort est la sœur de l’Amour
La Mort qui nous attend et l’Amour qu’on appelle … »
Extrait de la chanson de Jean-Roger Caussimon, Ne chantez pas la Mort, ces quelques mots disent en substance l’essentiel de notre tentative. De la sienne, d’abord.
Celle de Jean-Luc Lagarce qui n’a cessé de faire face à l’une et à l’autre, sans vouloir jamais abdiquer.Inspirés par le courage de l’homme et le talent de l’auteur, nous
tenterons de dire encore, par ses mots, et jusqu’au bout, la vie, sans omission ni rédemption. La vie lucide.
Et sous l’égide de ce destin tragique commun – dernier bastion d’une humanité partagée ? – nous tenterons ensemble, à nouveau, de tisser les liens de l’assemblée
théâtrale.
En mots, en musique, en chansons, comme toujours …

L’ accueil en résidence de création 

LES COMPAGNIES FÉDÉRÉES AU THÉÂTRE DU PONT NEUF ORGANISENT DES SESSIONS DE RÉSIDENCE POUR LA SAISON 2019-2020

Le Théâtre du Pont Neuf bénéficie d’un équipement technique et d’un plateau de 8m x 8m rare parmi les lieux indépendants. Il est l’outil propice à une véritable qualité artistique professionnelle.

Nous restons évidemment très attachés à la mission de service public : accueillir en résidence de création des équipes artistiques dont nous croyons à la pertinence du propos et à la valeur artistique du projet théâtral.

Après appel à candidature, les projets retenus seront choisis par un comité de programmation qui comprend les équipes artistiques et administratives des Compagnies Fédérées et du Théâtre du Pont Neuf.

Dans le cadre de ces résidences, nous mettrons à disposition le lieu « en état de marche », pour une dizaine de jours, du mardi 14 heures au dimanche 14 heures. Le calendrier établi en accord entre le théâtre et les compagnies accueillies, tiendra compte de l’occupation du lieu ainsi que du planning de création.

Le théâtre accueille aussi bien des projets naissant, que des étapes plus avancées.

Dossiers à rendre au plus tard le 20 avril 2019

Toute demande doit être accompagnée du formulaire ci-dessous

formulaire de demande de résidence au TPN

Mail contact pour les résidences : accueilcie.theatredupontneuf@gmail.com

Dans le cadre d’un partenariat avec le Théâtre Sorano, le TPN accueillera cette année 2 chantiers de création ¡ FRAGILE(S) ! présentés en première partie des soirées, lectures, rencontres, débats… pour s’émerveiller de ce théâtre jeune tel qu’il s’invente, de sa diversité, de sa poésie, de ses engagements et des questions qu’il nous adresse. ENTRÉE LIBRE sur réservation http://theatre-sorano.fr/ (suite…)

Le Groupe Création du TPN, dirigé par Olivier Jeannelle présente :

AC presque égal à DC

librement inspiré de Jonas Hassen Khemiri

Tarif Unique 6€

info et réservation uniquement par mail : billetterie.theatredupontneuf@gmail.com 

avec : César Burucoa, Emmanuel Cadenat, Yannick Dumollard, Manon Gorra, Floriane Kidza, Marc Laporte, Romain Lavalette, Blanche Messerli, Christian Moutelière, Marine Roualdes, Carine Saux, Valérie Sergent et Pierre-Emmanuel Ugen

« Khemiri entrelace avec une ironie dramatique exemplaire, les destins de figures proches de nous (petits employés, SDF, jeunes étudiants, chômeurs longues ou courtes durées, épiciers, banquiers, mère abusive, conseillers de pôle emploi, …).

Des anti-héros sensibles qui contribuent tous à leur corps (parfois) défendant à nourrir le capitalisme vorace qui les environne et qui semble leur intimer tous les jours : « il n’y aura pas de place pour tout le monde…! ». Et tous subissent de plein fouet la crise d’un modèle financier à bout de souffle qui les fait s’affronter dans une compétition anonyme où chaque aspect de leur vie est maintenant régi par l’argent. »

Empruntant des formes variées, de la conférence à la voix intérieur, de la harangue aux dialogues mêlés, ce texte jubilatoire offre un matériau idéal pour le groupe que nous sommes. Renouant avec les pièces épiques et une esthétique brechtienne, l’auteur utilise un humour féroce pour décrypter un réel plus féroce encore. Sa construction en tableaux dézingue un système économique absurde…

Pour lier la sauce, on glissera dans tous les intervalles du rock, du gras, du lourd.

Une création d​u groupe Cabaret di​​rigée par Laurent Pérez
et orchestré​e​ par Philippe Gelda,
avec la complicité de Sylvie Maury
Infos et réservations uniquement par mail :
billetterie.theatredupontneuf@gmail.com

C’est un spectacle de l’intime, un cabaret de la confession. Sans prêtre ni artifice.
Mais tout de même assez irrévérencieux.
Y compris à son égard à elle. Elle.
Ce serait comme un bal, avec ses mots, avec un piano et des chaises, un bal où valseraient et tangueraient quelques plus ou moins modernes solitudes.
Les nôtres, bien sûr.
Mais sans plainte. Et même avec un léger sourire. Tendre.
Et puis, évidemment, il y aurait des chansons.
Des chansons tristes, de préférence.

Avec :
​​Michel Bichet, Fanny Bonardi, Ruben Miguel Carrillo, Patricia Delattre, Nathalie Épaulard, Tristan Garisson, Raphaël Gibert-Goux, Laure Hunot, Nicolas Robinet, Cécile Tissier, Aurélie Vadepied

©EddieKuligowski 1975