TPN | SPECTACLES Saison 23-24
18401
page-template-default,page,page-id-18401,bridge-core-1.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.0.7,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

SPECTACLES Saison 23-24

Mars 2024

L’amour est un songe, Ô Dulcinée | Compagnie Les Réflecteurs de la Mancha

Spectacle vidéo performance Texte classique et narration tangente.

Libre adaptation du roman L’ingénieux hidalgo don Quichotte de la Manche de Miguel de Cervantes Saavedra

Mise en scène : Sarah Freynet
Conception et vidéo : Mathieu Hornain

Interprétation : Nathalie Hauwelle et Mathieu Hornain

Costumes : Nathalie Hauwelle

vendredi 8 mars

19H30 | Tarif : Participation libre mais nécessaire


Réservations

En lecture, chansons et vidéo, Nathalie Hauwelle et Mathieu Hornain vous raconteront l’Amour selon Quichotte, mais aussi l’histoire de la belle Marcella, femme libre et indépendante. Il sera question d’Amour et de liberté dans cette adaptation d’extraits du roman de Don Quichotte et nous nous poserons, non sans humour, la fameuse question : À quoi ça sert l’Amour ?

www.facebook.com/reflecteurs.delamancha/

D’amour, de folie, de mort | Collectif Moskstraumen

d’après Cuentos de amor, de locura y de muerte de Horacio Quiroga

Mise en scène collective : Anouchka Pasturel, Brice Pomès, Margot Falletty et Pierre-Olivier Bellec

Jeu : Anouchka Pasturel et Brice Pomès

Œil extérieur : Pierre-Olivier Bellec

Création lumière, Accessoires et visuels : Margot Falletty

Création sonore : Benoît Bories

du mercredi 13 au vendredi 15 mars

20H30


Réservations

Avec Contes d’amour de folie et de mort, Horacio Quiroga inaugure le courant du réalisme magique si cher à la littérature sud-américaine. Dans ce recueil de nouvelles l’auteur s’empare avec une concision redoutable des thèmes universels et intemporels de l’amour, la folie et la mort, les teintant d’étrange et d’horreur. Cette concision comparable à l’écriture théâtrale, sa puissance évocatrice, nous ont naturellement conduit à nous projeter vers une adaptation scénique. Naturellement n’est pas un vain mot, puisqu’il y est aussi et surtout question de Nature : l’Homme face à sa nature et à la Nature. Que ce soit dans « la poule égorgée la poule égorgée » ou « l’oreiller de plumes l’oreiller de plumes », les personnages se confrontent à un déterminisme naturel, impitoyable, qui nous renvoie à une vulnérabilité toute humaine. La tragédie, présente à chaque fin de nouvelle permettra au spectateur d’éprouver, comme le lecteur, une puissante catharsis.

https://www.collectif-moskstraumen.com/

[PROGRAMMATION HORS LES MURS]

Quand viendra la vague · Alice Zeniter | Compagnie Des Gorgones

La pièce Quand viendra la vague de Alice Zeniter est publiée et représentée par L’ARCHE – éditeur & agence théâtrale. www.arche-editeur.com

Maëlys Girasole, metteuse en scène et interprète

Léti, scénographie et création des marionnettes

Hind Tary, interprète Matéo et direction d’actrice

Laurence Schnitzler, dramaturge

Marin Yejiba, composition et technique son

Chloé Aga, création et technique lumière

Boris Legros, conception mécaniques décors

Maria Belahda, chargée de production et diffusion

vendredi 29 mars à 20h30 | Espace Roguet-CD 31

9 rue de Gascogne 31300 Toulouse  · Quartier Saint-Cyprien Toulouse

20H30


Réservations

Avril 2024

5O Minutes avec toi | Cie La Part Manquante

Texte : Cathy Ytak

Mise en scène et adaptation : Alain Daffos

Interprétation Théo Martinez

Création lumière Didier Glibert

Création sonore Aline Loustalot

Partenaires : Mairie de Toulouse, Conseil Départemental de La Haute-Garonne, Dilcrah

Résidences de création : Toulouse  : Théâtre du Pont Neuf, Centre Culturel Ernest Renan, Théâtre de la Brique Rouge Espace Bazacle Rodez : Théâtre des 2 points, Gaillac : Espace Antonin Artaud,

Ce spectacle est lauréat 2022 de l’appel à projet « Prévention et lutte contre les discriminations / Promotion des diversités culturelles » de la ville de Toulouse.

Durée : 60 minutesÀ partir de 15 ans

du mercredi 3 au vendredi 5 avril

20H30

représentation scolaire : jeudi 4 avril · 14H30


Réservations

A travers le portrait implacable d’un père violent et homophobe Cathy Ytak raconte l’histoire tourmentée d’un jeune garçon de 17 ans. Avec une grande justesse, ce court récit monologué explore la relation douloureuse père-fils et les mécanismes insidieux de la violence verbale et physique. Ce fils de milieu modeste, déjoue, un beau jour, la routine odieuse des sévices qu’il subit en trouvant le courage de se raconter, de dire non, devant son père muet, allongé à ses pieds, victime d’une attaque.

https://www.cie-lapartmanquante.fr/Les-spectacles-en-tournee/article/50-minutes-avec-toi

Mai 2024

Électre Théorème | Cie Träuma

Mise en scène : Diane Delaune

Avec : Célia Dufournet, Laure Lapeyre, Coline Bonnemayre

Création musicale, scénographie, costumes : Diane Delaune

Régie : Iker Garay

Photo : Visages Vagabonds (Fabien Le Prieult)

Avec le soutien du Département de la Haute-Garonne, de la Spedidam, de l’Espace Roguet, du Théâtre du Pont Neuf, du Centre d’Animation Lalande, du Hangar de la Cépière, de la Gare aux Artistes et du centre culturel Yves Montand à St-Alban.

 

Durée : 1h15 | à partir de 14 ans

du mercredi 15  au vendredi 17 mai

20H30


Réservations

Electre Théorème est une ré-écriture théâtrale et musicale de la tragédie antique Electre de Sophocle, sans les personnages masculins : dans notre version, Electre n’attend plus Oreste.

Montée avec un plateau exclusivement féminin, déployant un univers post-punk iconoclaste, Electre Théorème est une réflexion sur la justice et la place des femmes dans une cité abattue par la tyrannie. Par-delà les siècles, les interrogations éternelles portées par la pièce nous émeuvent et éclairent avec pertinence le problème de l’écrasement des minorités, et du choix entre révolte et soumission.

Les trois personnages de la pièce nous placent face à nos propres contradictions et au choix difficile entre révolte et renoncement. Electre est prête à donner sa vie pour venger le meurtre de son père et en finir avec la tyrannie ; Chrysothémis, sa sœur, craint le pouvoir qu’elle conteste pourtant ; Clytemnestre, leur mère, s’est faite justice elle-même en tuant Agamemnon. Ces trois femmes incarnent autant de facettes de notre psyché face au monde.

Ces trois forces s’affrontent de chair et d’os dans l’espace clos du foyer et composent aussi une histoire de famille, faite de rivalités, d’amour et de haines.

Electre Théorème fait le pari, en s’appuyant sur la traduction d’Antoine Vitez, d’un théâtre antique au plus proche de nous. Electre, incarnée par Célia Dufournet, comédienne spécialiste du théâtre physique, est un Diogène au féminin, une énergie brute, une punk à l’âme écorchée. Sans quatrième mur, le jeu est physique et confronte directement les spectateurs. La création musicale en direct sur le plateau, à la fois acoustique et électronique, accompagne les spectateurs dans ce partage d’un théâtre collectif, féministe, un théâtre de la cité.